Estrade : « remettre de la représentativité et de la morale en politique »

access_time Publié le 24/03/2022.

Déjà la quatrième conférence de presse pour le candidat aux élections législatives Quentin Estrade. Au programme cette fois : représentativité, moralisation et éthique de la vie publique, pour le jeune cardiologue qui poursuit sa campagne.

Alors que la campagne présidentielle peine à intéresser les Français, le candidat déclaré Quentin Estrade aux élections législatives des 12 et 19 juin prochains continue quant-à-lui de battre le pavé dans l’optique d’occuper la scène narbonnaise. C’est au Shiva Café à Narbonne, ce mercedi à 15h que le candidat abordait des thèmes qui à ses yeux nécessitaient une profonde remise à niveau.

– La première des idées défendues par Quentin Estrade : recours aux référendums et exemplarité des élus :

« Je suis favorable à la mise en place du référendum d’initiative citoyen ou RIC, et à l’utilisation des référendums sur les grands changements sociétaux. Les citoyens sont dotés de bon sens et de capacité de réflexion tout au long de leur vie et non pas seulement 3 mois avant une élection. Je pense que cela permettrait de resensibiliser les citoyens à la vie publique. »

Autre proposition : « Je souhaite également remettre au cœur de la politique, l’exemplarité de ses élus. Lorsqu’un délit en lien avec l’enrichissement personnel est constaté, il faut que sa peine soit majorée d’un facteur 2 par rapport à un citoyen non-politique car taper dans la caisse est inexcusable. »

– Deuxième point abordé par le candidat : le découplement des élections législatives et présidentielles ainsi que la lutte contre l’abstentionnisme :

« Cela permettra d’augmenter la représentativité de chaque territoire qui votera pour une femme ou un homme de conviction et non pas pour le représentant décidé par un quelconque parti à Paris. »

« En parallèle, il est nécessaire de faciliter le vote. En complément du vote traditionnel, je propose la possibilité de voter dans n’importe quel bureau de vote grâce à une carte électorale sous forme de QR code comme cela a été fait pour le pass vaccinal, tout en travaillant sur un système de vote dématérialisé. »

– Troisième et dernier thème passé en revue : le choc de simplication juridique :

« Depuis le Code Napoléon, le nombre de lois est exponentiel avec des textes qui se contredisent, qui s’accumulent, se chevauchent ou pour lesquels les décrets d’applications ne sortent jamais. Saint-Exupéry disait : ‘la perfection n’est pas atteinte quand il n’y a plus rien à ajouter mais quand il n’y a plus rien à enlever’. »

« Je souhaite que dorénavant, lorsqu’un texte de loi est proposé, l’Assemblée réalise un travail de synthèse et supprime tous les textes devenus obsolètes. De plus, je désire limiter le nombre d’amendements pour ne pas que ces derniers deviennent une entrave. »

(Crédit ph. L’Echo)

Actualités

La baguette française intègre (enfin) le patrimoine mondial de l’Unesco !

La baguette traditionnelle française a été officiellement in ...
Actualités

L’année 2022 est la plus chaude jamais enregistrée

Alors que décembre n’est pas encore arrivé, les prévis ...
Actualités

Les actualités en bref de la semaine

SociétéLe Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditer ...
Actualités

In and Out et le Chiffre de la semaine

In : à Leucate, un nouveau quartier va voir le jour L’ambiti ...