Entretien avec Gaëtan PETIT qui vient de co-signer « Narbonne, des Elysiques au Prince noir »

access_time Publié le 03/07/2020.

Gaétan Petit à une double casquette. Dans la «vraie» vie, il est soigneur animalier à la Réserve Africaine de Sigean. Et quand il quitte ses pensionnaires, il devient scénariste de bandes dessinées.

Il vient d’ailleurs de co-signer le remaquable «Narbonne, des Elysiques au Prince Noir».

Depuis combien d’années êtes-vous scénariste ?
Je suis scénariste depuis 2006. Au départ je participais à des ouvrages collectifs sur les artistes musicaux en BD ( Charlelie Couture, Thomas Fersen…) puis je me suis mis à écrire leurs biographies en BD (The Beatles, The Doors, Nirvana, Bob Marley, The Clash…), j’ai réalisé quelques recueils de contes en BD (Arabes, africains, tibétains, celtes…).
Aujourd’hui, je me concentre sur l’écriture de BD polar, western, policière… ( RIP, un léger bruit dans le moteur, Catamount, Mourir sur Seine).
Et bien évidemment sur l’histoire des villes en BD ( Toulouse, Narbonne…)

Est-ce une vocation due à une passion pour l’Histoire ?
Davantage à une passion pour les histoires… J’aime inventer des récits, décrire des ambiances, des atmosphères, developper des décors et des personnages… et dans l’Histoire, on retrouve tout ça.
Donc à partir des faits et des lieux historiques, cela permet de coucher sur papier quelques anecdotes en BD.

S’il y en a un précisément, quel ouvrage a suscité chez vous le plus d’engouement et de curiosité ?
Je suis curieux de nature. Donc je ne pense pas qu’il y est un ouvrage plus qu’un autre.
A chaque fois les découvertes, les épopées, l’histoire sont incroyables.
Et surtout j’en apprends tous les jours au travers de ce travail, que ce soit sur l’Histoire, les choses, les lieux… que sur mes façons d’écrire et de narrer celles-ci.

Quand on est régional de l’étape, écrire sur Narbonne était une évidence ?
Je suis arrivé à Narbonne il y a 4 ans et tout de suite j’ai eu un véritable coup de coeur pour la ville de Narbonne et pour la région Occitanie. Il y a tant de choses à faire, à découvrir, à apprendre et à partager…

«Un ouvrage agréable à lire»

Narbonne est un sujet riche en terme d’Histoire ?
Narbonne possède une histoire riche et diversifiée. Parfois dramatique, parfois romanesque, parfois fabuleuse.
Les personnages qui sont passés par Narbonne que ce soit à l’époque antique, au Moyen âge, à le Renaissance et même plus récemment encore, sont incroyables.
Il y a beaucoup à découvrir et les deux tomes de bande dessinée consacré à l’Histoire de cette ville seront bien copieux car il y a beaucoup à dire.
Le premier tome qui vient de sortir se consacre à la partie ancienne, de la préhistoire à la chevauchée et au passage du Prince noir (en 1355). Le tome 2 sera la suite à nos jours.

Comment définiriez-vous «Narbonne, des Elysiques au Prince Noir» ?
C’est un docu-BD. C’est à dire que cet album se compose de 9 chapitres reprenant pour chacun un moment marquant de l’Histoire de la ville de Narbonne.
On y verra la Narbonne à l’époque Antique, le célèbre mariage d’Athuaf et de Galla Placidia, la construction du Palais des Archevêques, la protection des troubadours par Ermengarde, le développement économique florissant notamment par le cour du drap. Chaque chapitre est réalisé par un dessinateur local de la région. Chaque chapitre est accompagné de troispages de documentaires mêlant photos, anecdotes, faits historiques et une chronologie. C’est véritablement un ouvrage complet et agréable à lire.
La fusion entre le documentaire et la bande dessinée rend ces livres accessibles à tous.

Parlez-nous brièvement du Prince Noir !
Le Prince noir était un prince anglais qui, à l’époque de la Guerre de Cent ans, a fait régner la terreur partout où il passait…
Rares furent les villes qui résistèrent à ses attaques barbares. Narbonne en fit partie.
Je vous laisse en découvrir d’avantage avec la BD sur Narbonne.

Est-il facile d’écrire un scénario à deux et de collaborer avec autant de dessinateurs ?
Beatrice Merdrignac a réalisé les pages documentaires.
De mon coté, je suis en charge de l’écriture des scenarios des pages BD. A nous deux, nous avons pu échanger nos recherches historiques, nos informations.

Nous avons eu l’aide précieuse des acteurs de la région qui sont passionnés et experts en la matière: archeologues, historiens, conservateur de musées, guides touristiques, professeurs d’université, etc..

«Deux métiers de passion»

L’ouverture du musée de la Romanité mettra-t-il votre ouvrage sous les feux des projecteurs ?
Je l’espère grandement car cela peut être un très bon complément à la visite des musées.
Pour ma part, j’ai hâte de découvrir ce musée Narbo-Via qui nous promet une collection très riche et passionnante.

Finalement, votre évasion c’est l’écriture ou votre métier de soigneur animalier ?
J’ai la chance de pratiquer deux métiers de passion.
Cela me permet une double évasion. Et puis pour écrire, il ne faut pas rester enfermé. Il faut rencontrer, découvrir, partager !
Du moins, j’en ai grandement besoin.

Des projets d’écriture en perspective ?
Je réalise actuellement le tome 2 de l’Histoire de la ville de Toulouse.
Le 28 août 2020, je sors le tome 3 de ma série polar intitulée «RIP». Un western Catamount tome 4 est prévu pour janvier 2021 et plein d’autres livres à venir. J’ai un planning bien complet !

Culture & loisirs

La Tempora fête ses dix ans

Pour son édition 2020, la Tempora fête ses dix ans d’existen ...
Culture & loisirs

L’association MusiCorbières veut aller précher la bonne parole musicale dans les endroits les plus reculés des Corbières

. Forte de son expérience, elle entend parcourir les routes ...
Culture & loisirs

Sentiers de randonnées : le déconfinement complet

Depuis le 1er janvier 2017, date de sa création, l’Office de ...
Culture & loisirs

Au festval de l’Hospitalet, Bruel, Maé et Cali seront de la partie

Du mardi 21 juillet au dimanche 26 juillet, L’Hospitalet va ...