Nos rues ont une histoire : Emile Roux

access_time Publié le 03/08/2022.

Alors que les locaux narbonnais de L’Echo du Languedoc viennent de déménager au 1 rue Sénateur Emile Roux, le nouveau sujet de notre rubrique Nos rues ont une histoire était tout trouvé. Mais qui était donc ce fameux Emile Roux ?

Deux parcours pour le prix d’un aujourd’hui au sein de la rubrique Nos rues ont une histoire. Deux Emile Roux sont en effet entrés dans la postérité. Nous allons dans un premier temps nous intéresser à celui qui a été sénateur, avant d’évoquer son parfait homonyme. Hommage prioritaire donc à celui qui a donné son nom à la rue où sont situés nos nouveaux locaux narbonnais.

Emile Roux est ainsi Carcassonnais d’origine. Né le 8 mars 1892, il s’intéressera très vite à la politique, au cours d’une période particulièrement riche en soubresauts idéologiques. Pharmacien de formation, il s’installera à Narbonne et se convertira aux idéaux marxistes et socialistes, et rejoindra la SFIO (section française de l’Internationale ouvrière).

Bien implanté dans le paysage politique narbonnais, il sera élu conseiller municipal et adjoint du maire socialiste Achille Lacroix. La Seconde Guerre mondiale viendra cependant bouleverser cette époque. Un embrasement généralisé qui n’épargnera pas Emile Roux. Il entre en Résistance dès la capitulation française.

Pour ses actes, Emile Roux sera décoré de la médaille de la Résistance. Membre du comité local de libération, chevalier de la Légion d’honneur, il sera élu maire de Narbonne en 1947 mais démissionnera en 1948, ayant été élu sénateur (ph. DR) SFIO de l’Aude et opposé au cumul des mandats.

Il conservera ainsi son siège de sénateur jusqu’en avril 1959, où il décidera par la suite de ne pas se représenter. Alors âgé de 67 ans, Emile Roux redeviendra conseiller municipal du maire socialiste Francis Vals, toujours à Narbonne. Il s’éteindra ainsi à l’âge de 87 ans.

Un autre Emile Roux remarquable

L’histoire de cet autre Emile Roux, Pierre Paul Emile Roux de son nom complet, débute à Confolens (Charente) le 17 décembre 1853. Son père, principal du collège de Confolens, décèdera alors qu’Emile n’est encore qu’un enfant âgé de 9 ans. Il sera alors élevé par sa sœur aînée et son mari.

Brillant élève, il obtient son baccalauréat et sa licence ès sciences la même année en 1871 à Clermont-Ferrand. C’est à ce moment précis qu’Emile Roux va trouver sa vocation : l’étude des sciences médicales. Travaillant comme étudiant-assistant en chimie à la faculté des Sciences d’Emile Duclaux, ce dernier aura un rôle prédominant dans son parcours.

En 1874, Emile Roux poursuit ses études à Paris, où il sera admis comme assistant clinique à l’Hôtel-Dieu. En parallèle, il intègre la même année l’Ecole militaire du Val-de-Grâce. En 1878, il commence à travailler à la Sorbonne comme assistant de recherche, son patron Emile Duclaux le recommandera auprès d’un certain Louis Pasteur.

Alors embauché dans le laboratoire de Louis Pasteur au sein de l’Ecole normale supérieure de Paris, ses recherches se portent alors sur l’origine microbienne des maladies. Un sujet d’études qui ne changera jamais plus, il y dédiera sa vie et sera l’un des plus proches collaborateurs de Louis Pasteur.

En 1883, Roux présente sa thèse de doctorat, intitulée Des nouvelles acquisitions sur la rage, Paris, où il décrit les recherches qu’il mène avec Pasteur sur ce sujet depuis 1881, et qui devaient conduire à la première vaccination contre cette maladie redoutable. Roux est alors reconnu comme un expert dans les sciences nouvelles qu’étaient la microbiologie médicale et l’immunologie.

Culture & loisirs

Les citadelles du vertige gardent toujours le pays cathare

Les citadelles du vertige montent toujours la garde sur les ...
Culture & loisirs

Nos rues ont une histoire : Jean Bringer

Après la rue du sénateur Emle Roux où sont les locaux narbon ...
Culture & loisirs

Musée Narbo Via : la Romanité se conjugue au présent

Première fille de Rome hors d’Italie, Narbonne n&rsquo ...
Culture & loisirs

L’oppidum d’Ensérune, vestige de la Gaule narbonnaise

A la frontière entre l’Aude et l’Hérault, l&rsqu ...