Les nuits musicales de Fontfroide rendront hommage à Gustave Fayet

access_time Publié le 27/07/2022.

Proche de Paul Gauguin et d’Odilon Redon, Gustave Fayet rachètera l’abbaye de Fontfroide en 1908, alors en état de délabrement. Un siècle plus tard, le site qu’il a restauré lui rendra un vibrant hommage à travers ses nuits musicales.

La démarche à l’époque du rachat de l’abbaye de Fontfroide est déjà bien particulière : Gustave Fayet voulait faire s’y rencontrer des musiciens et compositeurs, mais également ouvrir sur l’avenir en y développant la création. Autour de Pierre Génisson, directeur artistique du festival, les musiciens présents interpréteront Ravel, Chausson, Debussy, mais également Mozart, Beethoven, Brahms dans leurs plus belles œuvres de musique de chambre.

Des concerts* qui seront donnés les 24, 25 et 27 août prochains à 17h30 et 21h, pour le plus grand plaisir des visiteurs qui pourront se laisser envoûter par le talent des nombreux artistes présents et par ce cadre enchanteur. La création contemporaine ne sera pas oubliée, avec une œuvre de Guillaume Connesson, et le « quatuor à cordes » de Karol Beffa, compositeur de l’année aux Victoires de la musique classique en 2013 et 2018, en résidence à Fontfroide (ph. flicker).

Hommage à un artiste et à un mécène

Dès 1909, Fontfroide devient un lieu de rencontres artistiques et d’effervescence culturelle. Lieu de haute stimulation créatrice, Odilon Redon, Aristide Maillol, Daniel de Montfreid, Ricardo Vines, Richard Burgsthal et Déodat de Séverac viendront s’imprégner du site totalement remis à neuf par Gustave Fayet. Fontfroide ou l’abbaye des arts, telle que l’avait imaginée son nouveau propriétaire, incarne à merveille l’ambition de Gustave Fayet suscitée par sa passion pour les arts.

*Avec (selon concerts) : Anna Petron, Bruno Fontaine, Jean-Frédéric Neuburger (piano) – Quatuor Hermès – Julien Beaudiment (flûte) – Marie-Pierre Langlamet (harpe) – Delphine Haidan (mezzo) – Yann Levionnois (violoncelle) – Michael Guttman (violon) – Jing Zhao (violoncelle) – Pierre Génisson (clarinette) – Stéphane Varupenne (récitant) – Karol Beffa (compositeur en résidence et pianiste)

Culture & loisirs

Les citadelles du vertige gardent toujours le pays cathare

Les citadelles du vertige montent toujours la garde sur les ...
Culture & loisirs

Nos rues ont une histoire : Jean Bringer

Après la rue du sénateur Emle Roux où sont les locaux narbon ...
Culture & loisirs

Musée Narbo Via : la Romanité se conjugue au présent

Première fille de Rome hors d’Italie, Narbonne n&rsquo ...
Culture & loisirs

L’oppidum d’Ensérune, vestige de la Gaule narbonnaise

A la frontière entre l’Aude et l’Hérault, l&rsqu ...