Chez Fabienne et Claudie : « Un investissement personnel et émotionnel »

access_time Publié le 30/06/2023.

Avec Chez Fabienne et Claudie, c’est un lieu de convivialité qui vient renforcer, depuis la mi-juin, le dynamisme de Paraza. Cette épicerie et petite restauration propose une offre indispensable pour la population du village et les visiteurs charmés par l’endroit bordé par le Canal du Midi. Explications de deux « collègues de travail » qui se sont lancées dans cette aventure.

De quels horizons professionnels venez-vous ?

Nous sommes toutes deux issues du milieu de la production, de la vente et du service où nous avons pu apprendre et performer au sein d’entreprises professionnelles de la boulangerie, sandwicherie et épicerie générale.

Comment est né ce projet ?

Ce projet est né de l’initiative de deux collègues de travail, Fabienne et Claudie, ayant le coup de foudre pour les métiers de la vente et du service. Après avoir collaboré dans plusieurs sociétés et avoir acquis de multiples compétences communes mais aussi et surtout complémentaires nous avons pris la décision de lancer un point de vente et de service à notre image ; sérieux et rigoureux avec une touche d’humour et de bonne humeur. Un lieu convivial dirigé vers l’entière satisfaction de nos visiteurs.

Pourquoi une épicerie ?

L’épicerie, notamment dans un village, est un lieu de rencontre sociale où il est toujours agréable de prendre son temps pour sélectionner ses articles, échanger avec les autres visiteurs et, pourquoi pas, partager un moment en dégustant une boisson chaude.

Il existe une multitude de raisons qui nous ont poussé vers la gestion d’une épicerie mais c’est avant toute chose l’engagement fort d’un lieu de convivialité et de service qui nous a emballées.

« Charmées par la beauté de ce village »

Le choix de Paraza est-il stratégique ou sentimental ?

Nous pourrions en effet répondre que ce lieu reste stratégique pour sa proximité au canal du midi et l’opportunité d’être le point de vente d’articles d’épicerie et de boulangerie de Paraza mais nos raisons sont plus subtiles.
Nous avons été charmées par la beauté «brute» de ce village qui, tout en s’étendant et se modernisant, conserve son cachet. Nous y voyons de grandes possibilités dans le développement de nos services et nous nous y sentons très inspirées.

L’offre de ce style d’établissement était faible sur Paraza ?

A ce jour, il existe seulement une affaire cumulant épicerie, dépôt de pain, FDJ et petite restauration : celle-ci. Nous souhaitons construire sur la base des fondations posées et apporter notre touche pour dynamiser l’activité et attirer une nouvelle clientèle tout en continuant à satisfaire la clientèle actuelle.

Est-ce un gros investissement ?

Il n’est pas vraiment question d’investissement d’ordre financier mais plutôt d’un investissement personnel, physique et émotionnel. Nous mettons toute notre énergie depuis des mois dans la préparation de notre ouverture pour proposer à nos visiteurs les meilleurs services et la meilleure expérience au sein de notre établissement.

Contribuer à faire vivre le village est une mission qui vous parle ?

Comme abordé précédemment, c’est en effet notre cheval de bataille.
Nous avons très vite développé un affect particulier avec ce village et nous avons à cœur d’apporter à ses habitants, comme à ses visiteurs, toutes les commodités nécessaires pour profiter de leur séjour à Paraza.

Nous nous entretenons beaucoup avec les membres de la mairie qui nous écoutent et sont moteurs dans la projection de nos idées. Nous tenons à ce sujet à remercier M. le maire pour son accueil et son intérêt pour notre établissement.

« Notre implantation était attendue »

Que peut-on trouver à l’épicerie ?

Nous allons offrir plusieurs services, à savoir : épicerie avec des articles standards mais aussi des produits locaux mettant en valeur les traditions occitanes. Nous proposerons également la vente de pain frais déposés par un artisan boulanger, nos clients pourront aussi profiter de la vente de délicieuses pâtisseries, la vente de tabac, l’exposition et vente d’articles souvenirs personnalisés à l’image de l’Occitanie mais aussi et surtout de Paraza.

Un point de vente FDJ, la vente de gaz et un espace restauration permettant de consommer des produits de types snacking et viandes ainsi que des boissons fraîches et boissons chaudes.

Avec le p’tit resto, envisagez-vous de faire appel aux circuits courts ?

Nous souhaitons conserver, dans la mesure du possible, notre implication dans le maillage économique local aussi nous sélectionnerons dès que possible des articles de proximité pour développer l’activité locale et réduire notre empreinte carbone.

Comment a réagi le village par rapport à votre projet ?

Nous avons tardé à officialiser notre projet et seules les personnes ayant suivi notsre actualité sur le réseau social Facebook ont pu prendre connaissance de notre arrivée. Nous pouvons dire qu’à ce jour, entre les membres de la municipalité impliqués dans ce projet et les membres du réseau social digital, les avis sont très positifs et notre implantation était attendue.

Les relations humaines et la convivialité sont des valeurs qui vont animer votre établissement ?

Nous sommes des personnes simples qui aimons le rapport aux autres et les ambiances joyeuses et sympathiques.
Nous voulons absolument transposer notre état d’esprit à notre établissement pour que nos visiteurs puissent s’y sentir à l’aise et prendre du plaisir à venir nous retrouver.

Retrouvez tous nos articles sur l’économie, ainsi que notre page Facebook.
Économie

La CCI Aude et l’Apec organisent une matinale RH sur le management

La CCI Aude et l’Apec proposent de participer à une ma ...
Économie

Carca Agglo organise la présentation des futurs marchés publics à Alpha'[R]

Les chefs et cheffes d’entreprises sont invités à s’inscrire ...
Économie

Occitanie : un partenariat de soutien aux entreprises renouvelé entre la préfecture et la CCI

La préfecture de la région Occitanie et la Chambre de Commer ...
Économie

Lumière sur : Sylvie Ledenyi, gérante de H2Organiser

Une rubrique « Lumière sur » consacrée cette semaine à Sylvi ...