Le jeune narbonnais Florian Montagne et sa chanson « moi je viens de Narbonne »

access_time Publié le 21/02/2020.

Il y a cinq ans, après l’avoir testée devant les lycées, le jeune Narbonnais avait enflammé les réseaux sociaux avec le clip de sa chanson humoristique «Moi, je viens de Narbonne». Nous avons retrouvé Florian Montagne, 21 ans aujourd’hui.

Comment est venue cette idée d’une chanson sur Narbonne ?
Alors, l’idée m’est venue d’un délire entre copains où je tourne en dérision l’esprit «narbonnais».

C’est quand même une caricature poussée à l’extrême non ?
Oui c’est une caricature, mais pas tant que ça non plus. Il suffit juste d’aller aux Halles le matin (que j’adore) ou bien de s’asseoir à une terrasse de café pour observer la vie narbonnaise.

Vous attendiez-vous à un tel succès ?
Pas du tout car rien n’a été prémedité. Comme je vous l’ai dit, c’est un délire entre copains. J’avais 15 ans et je chantais à la base devant les lycées quand j’ai été déscolarisé. C’était surtout pour amuser les copains.

«Les blagues restent bon enfant»

Combien de vues sur Facebook ?
Sur Facebook je crois atteindre un peu plus de 300 000 vues.

Des réactions de Carcassonnais ou de Catalans que vous chambrez gentiment dans la chanson ?
Pas tant que ça au final. Les blagues restent tout de même bon enfant et c’est ce qui a fait le succès de la chanson je pense.

Cette exposition médiatique humoristique vous a-t-elle aidé au moment d’intégrer le Cours Florent ?
Non et je n’ai même pas montré la chanson au cours Florent. Je fais du théâtre depuis bien longtemps et c’est grâce à mon investissement personnel que j’ai réussi à intégrer le Cours Florent.

«J’aimerais pouvoir vivre du théâtre»

Le Cours Florent, justement, c’était un rêve pour vous ?
Je dirais plutôt une opportunité de faire des études sans être allé au lycée et sans avoir de diplôme pour pouvoir faire de la scène ensuite.

Où en êtes-vous aujourd’hui ? Toujours Narbonnais ?
Narbonne restera toujours dans mon cœur. C’est tout de même la ville ou j’ai grandi même si, par rapport à se que je veux faire (théâtre/cinéma/chanson humoristiques/spectacle), ce n’est pas du tout une ville d‘avenir poir moi.

Des projets artistiques plus
sérieux que «Je viens de Narbonne» ?

Bien sûr : j’aimerais pouvoir vivre du théâtre et de la musique.

Quels sont pour vous les lieux incontournables de votre ville ?
Les Halles qui sont pour moi une grande sources d’inspirations, le Café de la Poste, lieu incontournable de la ville en matière de théâtre et ensuite l’Antre de l’Echoppe, où l’on peut trouver les jeunes de Narbonne.

Culture & loisirs

De Puichéric à Tangara le chef Valéro revient sur son parcours

Bien qu’il s’en défende, Pascal Valero est, à 49 ans, une st ...
Culture & loisirs

L’autorail du minervois, un petit train pas comme les autres

Sur une petite ligne autrefois prospère puis réservée au seu ...
Culture & loisirs

Jouez avec Gruissan

Saurez-vous démêlér le vrai du faux à propos de la cité mari ...
Culture & loisirs

Philippe Noiret, l’ami de Montreal

Pendant plus de trente ans, un des plus grands acteurs du ci ...