Caunes-Minervois : l’Union Loufoque fait la force contre la morosité ambiante

access_time Publié le 16/06/2024.

L'Union Loufoque du Minervois © DR.

A Caunes-Minervois, il arrive qu’on ne se prenne pas du tout au sérieux et ça grâce à… l’Union Loufoque du Minervois qui entend rendre hommage à Pierre Dac. Tout un programme. Et d’ailleurs, en parlant de programme, la journée loufoque aura lieu le 24 août prochain. C’est ce que nous explique, notamment, Jean-Louis Cazanave, président “dictateur” général de l’ULM. Sérieux s’abstenir… 

Comment est née l’Union Loufoque Minervoise ? 

L’ULM est née, en 2016, de l’idée de faire (re)vivre l’espace d’une journée, l’humour de Pierre Dac à travers des sketchs, causeries, dialogues, chansons. Le nom d’ULM s’est imposé tout naturellement, Quoi de mieux pour survoler la morosité ambiante qu’un ULM ?

Quelle est sa philosophie et son objectif ? 

Traiter avec humour des sujets sérieux et réciproquement. Amener également le spectateur dans un univers loufoque, absurde et lui faire (re)découvrir cette forme d’humour parfois un peu oubliée.

Que représente Pierre Dac pour vous ? 

Un maître en art de prendre la vie du côté d’ici… ou d’ailleurs sans se prendre trop au sérieux.

En quoi consiste une journée loufoque ? 

Une journée qui commence à 14h, le matin étant consacré, pour la troupe de l’ULM, exclusivement au réveil, au petit déjeuner, au brunch et à l’apéro suivi d’un copieux repas. De 14h à 18h30 : Les spectateurs sont autorisés à se présenter à l’entrée des caveaux de l’abbaye de Caunes-Minervois étant avertis que l’entrée est gratuite mais que la sortie…ça dépend des fois. Là, ils subiront les délires d’une troupe de bénévoles adeptes de la loufoquerie sous toutes ses formes.

C’est intense ! 

Deux pauses de 30 minutes sont ménagées pour l’hydratation des organismes grâce au précieux concours du club de hand de Caunes qui tient une buvette dans les jardins de l’Abbaye. Les spectateurs qui ont résisté au déluge de loufoqueries, peuvent prolonger la journée par une paella géante amoureusement préparée par ce même club de Hand et ce en compagnie de la troupe (enfin, ce qu’il en reste après le traditionnel jeter d’enclume en fin de spectacle).

Au bout de bientôt huit ans, le public suit-il toujours ? 

Non seulement il nous suit toujours mais nous précède même puisque certains qui viennent de loin (Lausanne, Sète, Perpignan, Toulouse, Loufograd (capitale du Loufokistan) arrivent la veille. Un noyau de fidèles depuis 2016 nous accompagne et s’enrichit au fil des ans de nouvelles recrues et même rejoignent la troupe pour passer des chaises à la scène.

Quel bilan dressez-vous de la journée 2023 ? 

Une fréquentation limitée par la capacité des caveaux, donc stable. Une particularité : les deux entractes permettent à certains de quitter le bateau (soit parce qu’ils ont un sanglier sur le feu ou qu’ils pensaient assister à un colloque d’anciens peigneurs de girafes) pendant que ceux qui ont été refoulés à 14 h pour non port du casque peuvent enfin entrer.

Bref, avec ces mouvements de foule, c’est au total, entre 130 et 180 personnes que l’on peut estimer la fréquentation.

Les J.O seront-ils au centre de votre journée 2024 ? 

Incontournables JO, en effet, mais plus exactement JOUIS = Jeux Olympiques Une Interminable Sieste.

Loufoques, oui, mais nous n’en sommes pas moins  sportifs, les caveaux se prêtant parfaitement à l’organisation des épreuves. Seul hic, la Patrouille de France a décliné notre proposition de venir faire un passage dans les caveaux, au fallacieux prétexte que la voûte était trop basse !

Parlez-nous de la devise de la journée loufoque version J.O !

La devise ? C’est  “ Moins vite , moins haut, moins fort “. Elle résume parfaitement la philosophie sportive de l’ULM.

Quelles seront les épreuves ? 

Sans trop dévoiler le programme, je peux déjà vous annoncer : le Monoathlon, l’haltérophobie, l’épreuve de pliage de notice de médicament….et bien d’autres. Nous réfléchissons à l’épreuve de descente des escaliers en fer à repasser, au lancer d’omelette baveuse ou au tour du Minervois en dos crawlé. A voir .

La flemme olympique – et non la flamme – passera-t-elle par Caunes ? 

Non seulement elle y passera, mais elle s’y arrêtera puisque c’est son terminus. Elle est déjà partie de Uummannaq (Groenland) en août dernier..mais ce n’est pas simple !

Pour terminer, quelle est votre phrase de Pierre Dac préférée ? 

“Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins d’idées noires.”

Propos recueillis par
notre correspondant local

Photo : L’Union Loufoque du Minervois © DR.

Pixvae © Bertrand Gaudillère.
Culture & loisirs

Grand Narbonne : le festival La Tempora poursuit sa route musicale

Le festival itinérant et gratuit consacré aux musiques du mo ...
Hutte à Réjo dans l'Aude © DR.
Culture & loisirs

Belvianes-et-Cavirac : “Un terrain de jeu idéal pour le kayak”

Régis Casteran et Marielle Anstett ont ouvert une base de pr ...
L'abbaye de Fontfroide depuis son cloître © Cyril Durand.
Culture & loisirs

L’abbaye de Fontfroide, un monument du Moyen-Âge dans le coup

L’abbaye, fondée en 1093, a su passer les époques et vivre a ...
Patrouille-de-France-2©ht-770x430
Culture & loisirs

Grand Narbonne : des sorties en pagaille pour le week-end des 20 et 21 juillet

C’est l’été, il fait beau, il fait chaud, tout e ...