CARCASSONNE : Le Château comtal rouvre ses portes le 15 juin

access_time Publié le 12/06/2020.

Les visites guidées du Château comtal et des remparts de la Cité de Carcassonne vont reprendre ce lundi 15 juin.

Une annonce faite par le Centre des monuments nationaux, qui permettra donc aux visiteurs d’arpenter à nouveau le coeur de la cité, après une période de confinement de plusieurs mois.

Un monument historique âgé de plus de 800 ans, qui illustre à merveille toute la richesse du patrimoine audois.

Construction ordonnée par Bernard Aton IV de Trencavel

Au départ simple lieu de résidence pour les vicomtes de la dynastie des Trencavel, dont la construction remonte au début du XIIème siècle, le palais se verra par la suite fortifié à partir du début XIIIème. Courtines et tours sont donc venues encadrer littéralement l’ancien palais, ainsi que la chapelle Sainte-Marie.

Le palais des Trencavel devint alors une fortification royale au cœur de la cité. Le château, de forme rectangulaire, est séparé de la ville par un profond fossé et défendu par deux barbacanes, la barbacane est tournée vers la ville tandis que la barbacane ouest descend jusqu’aux abords de l’Aude. Les six tours sont percées de meurtrières à étrier ; les courtines et le haut des tours peuvent recevoir des hourds. Aujourd’hui, la chemise fortifiée du château supporte une reconstitution de hourds, œuvre d’Eugène Viollet-le-Duc.

Plus de 620 000 visiteurs l’an dernier

L’an dernier, ce ne sont pas moins de 621 146 personnes qui ont pu accéder à l’enceinte du Château comtal. Depuis cinq ans, c’est une augmentation de 20 % de la fréquentation qui est constatée par le Centre des monuments nationaux.

Concernant la Cité de Carcassonne dans son intégralité, ce sont près de 2 millions de visiteurs qui se sont massés dans les ruelles du site.

Ce dernier étant le site le plus visité de toute la région Occitanie, devant le Pont du Gard. A titre de comparaison, le Mont Saint-Michel, l’un des sites français les plus prisés, voit défiler 2,5 millions de visiteurs.

L’info en plus : la légende de Dame Carcas

La ville entière de Carcassonne tiendrait son nom de la femme d’un prince musulman, ce dernier tombé au combat contre les armées de Charlemagne en 759. La ville, sous domination sarrasine depuis l’année 725, va alors subir un siège de cinq ans. Mais assiégeants comme assiégés vont alors connaître le manque d’eau et de nourriture.

C’est alors que Dame Carcas, après avoir fait l’inventaire du peu des provisions en réserve, pris la décision de propulser un porc gavé de blé par dessus les murailles. Alors que les musulmans de la ville ne consommaient pas de porc, l’astuce résidait à faire croire aux assiégeants que la cité regorgeait de provisions.

Charlemagne et ses hommes, à la vue de ce porc « gaspillé », en déduisirent qu’ils manqueraient de vivres avant les assiégés, obligeant l’armée à renoncer .

Dame Carcas, remplie de joie à la vue du départ des Francs, décida de faire résonner toutes les cloches de la ville.

Et un des hommes de Charlemagne se serait alors écrié: « Carcas sonne ! »

Économie

De jeunes étudiants Audois ont créé «French Sudiste, une conscience écologique»

Ils ont 20 ou 21 ans et sont lancés dans un projet ambitieux ...
Économie

«Le Shiva fait partie du patrimoine narbonnais»

Lieu incontournable pour la jeunesse narbonnaise, le bar Le ...
Économie

DISPARITION DE MICHEL ROQUEBERT

Les Citadelles du vertige perdent leur plus fervent défenseu ...
Économie

Pass Rebond Occitanie vient en aide aux entreprises de la région

Dans un contexte économique particulier, le Pass Rebond Occi ...