Aude : les ventes de voitures neuves redémarrent

access_time Publié le 24/07/2020.

Une hausse significative des immatriculations est à constater en ce mois de juin 2020, par rapport à juin de l’année passée.
Si le phénomène est global, il est cependant à contextualiser, au sein d’une économie ultra-dépendante de la situation sanitaire actuelle. Après des mois de chute vertigineuse au niveau des ventes, les concessionnaires respirent (un peu).

Une augmentation de 18 % des ventes de voitures neuves en juin

Ce sont au total 205 véhicules neufs de plus qui ont trouvé acquéreurs, par rapport à juin de l’année précédente. Un très bon chiffre qui place l’Aude à la troisième place des départements d’Occitanie, en terme de hausse nette de ventes (+18,08%). Très légèrement derrière le Gers (+18,35%) et surtout le Lot qui constate une augmentation de 26,41%.
À noter que pour ces deux derniers départements, les volumes nets de ventes sont bien inférieurs au marché audois.

Ainsi, la moyenne régionale en Occitanie des ventes constate une augmentation 4%.
Une hausse qui peut sembler légère à première vue, et dont la comparaison avec le chiffre audois illustre tout le dynamisme du marché automobile de notre département. Surtout quand on constate que sur la même période, chez nos voisins roussillonnais et héraultais, les baisses sont respectivement de 5% et 3%.
En valeurs absolues, se sont vendus dans l’Aude 1339 véhicules neufs en juin de cette année, contre 1134 pour juin de l’année passée.

La fin d’un marasme économique ?

Mais avec les chiffres, il faut rester prudent. Ainsi, ce redémarrage s’explique par une première moitié d’année particulièrement maussade au niveau des ventes. Dans tous les cas, dans l’Aude, les voitures françaises ont toujours autant la cote, avec +53 % de ventes chez Renault (121 véhicules supplémentaires) alors que l’attrait des locaux pour les Allemandes semblent diminuer, avec -85 % de ventes chez Opel (seulement 6 véhicules vendus contre 34 précédemment) ou encore chez Volkswagen qui passe de 62 à 49 véhicules écoulés (-21%).

Ce sont ainsi 40% de véhicules neufs en moins qui se sont vendus sur les cinq premiers mois de 2020, encore une fois par rapport à l’année précédente sur la même période. 5 800 véhicules neufs s’étaient vendus dans l’Aude l’année passée, contre seulement 3561 en 2020.
En proportion, le retard est à peu près équivalent dans les Pyrénées-Orientales, l’Hérault ou encore l’Ariège.

Simple sursaut économique dû au déconfinement ou véritable tendance durable, difficile aujourd’hui d’établir un diagnostic d’une situation particulièrement volatile.
Et potentiellement évolutive, sachant que la crise du coronavirus n’est clairement pas derrière nous, comme l’attestent les nouvelles mesures gouvernementales concernant le port du masque obligatoire.

Économie

AUDE, TERRE DE GASTRONOMES

À l’image de l’Auberge du Vieux Puits de Gilles Goujon qui v ...
Économie

Des vendanges très précoces

Première économie du département, la viticulture audoise con ...
Économie

Trott Up , la balade au naturel

Connaissez-vous la trottinette e-lectrique Tout Terrain qui ...