Aude : 926 viticulteurs indemnisés pour la sécheresse estivale de 2023

access_time Publié le 23/05/2024.

Vigne © L'Echo du Languedoc

Face aux difficultés économiques rencontrées par les exploitations viticoles suite à la sécheresse de 2023, le gouvernement avait annoncé, le 31 janvier dernier, la création d’un fonds d’urgence dédié. Pour l’Aude, ce dispositif s’est concrétisé par une enveloppe de 9,23 M€, permettant de financer une aide de trésorerie exceptionnelle.

Cette aide a ciblé les viticulteurs les plus impactés par la sécheresse de 2023, notamment dans l’Est du département. Deux cas de figure étaient éligibles :

  • Perte de chiffre d’affaires ou d’EBE supérieure ou égale à 20% en 2023 et demande de reconsolidation de l’endettement bancaire.
  • Difficultés financières liées à des pertes de récoltes supérieures ou égales à 20% entre 2018 (ou 2022) et 2023.

Entre février et mai 2024, les services de l’État, en collaboration avec la Chambre d’agriculture et les professionnels du secteur, ont défini les modalités d’octroi de ces aides. L’objectif était de garantir une distribution équitable et rapide du soutien financier, afin de soulager la trésorerie des exploitations fragilisées.

Une attention particulière apportée aux jeunes

926 viticulteurs audois vont ainsi pouvoir bénéficier de ces aides. Ainsi, ce sont : 164 viticulteurs qui ont bénéficié de 2500 € d’aides d’urgence, 47 viticulteurs qui percevront d’ici la fin juin 2 500 à 5 000 € d’aides, 321 viticulteurs qui recevront d’ici la fin juin 5 000 à 10 000 € d’aides,
111 viticulteurs qui bénéficieront d’ici la fin juin de 10 000 à 15 000 € d’aides, 156 viticulteurs qui percevront d’ici la fin juin de 15 000 à 18 000 € d’aides, 127 viticulteurs ont enfin d’ores-et-déjà reçu 20 000 €.

« Pour soutenir au plus vite la trésorerie des exploitations, il a été fait le choix de verser un acompte de 2500 € avant le calcul définitif du montant des aides. Une attention particulière a été apportée aux jeunes agriculteurs (moins de 5 ans d’exploitation), compte tenu de la fragilité de leur exploitation », conclut la Chambre d’agriculture de l’Aude dans un communiqué.

Salon de l'agriculture @ JP Vallespir
Agriculture

L’art d’être Audois, c’est à Paris que ça se passe !

L’Aude est au Salon international de l’agriculture, porte de ...