Arterris : pour une production agricole durable

access_time Publié le 16/02/2023.

Arterris : Une production agricole durable

Le groupe coopératif d’agriculteurs Arterris avec un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros et 2 300 collaborateurs installés à Castelnaudary, a dernièrement dressé le bilan de l’année passée et présenté ses ambitions et projets visant à soutenir une production agricole durable.

La coopérative adapte ses différents pôles d’activité pour répondre aux grands défis actuels et futurs liés au dérèglement climatique, au changement des modes de consommation et aux diverses crises économiques et sanitaires qui impactent le secteur.

Les activités de la coopérative d’agriculteurs Arterris s’articulent autour de trois pôles stratégiques en synergies que sont le pôle agricole, le pôle agroalimentaire et le pôle distribution. Fort de cette diversité de production et d’un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros, le groupe souhaite relever le défi de la souveraineté alimentaire sur ses territoires (Occitanie et Région Sud).

Consolider le filière céréalière française

Ainsi, pour consolider la filière céréalière française, Arterris, premier collecteur français de blé dur, et Panzani, sont engagés depuis 2016 dans une démarche BRF (Blé Responsable Français), dans l’optique de développer une filière française de qualité pour le blé dur.

« En 2022, 10% des producteurs Arterris sont acteurs de cette démarche. Les agriculteurs produisent selon un cahier des charges qui coïncide parfaitement avec l’ambition RSE d’Arterris visant à soutenir la transition agricole, la biodiversité et l’agroécologie et pèsent pour 15% de la collecte de blé dur de la coopérative » précise Christian Reclus, directeur général d’Arterris qui ajoute : « En ce qui concerne le blé tendre, la coopérative poursuit le déploiement de ses blés en filière CRC (Culture Raisonnée Contrôlée). »

« Ceci permet de raisonner la fertilisation, les traitements, le choix des parcelles, des variétés et la fertilité des sols, ce qui contribue à la préservation des ressources et de l’environnement. Le sorgho est également une céréale d’avenir pour Arterris car elle est particulièrement adaptée au climat, peu gourmande en eau. »

« Près de 530 agriculteurs adhérents sont engagés dans cette production, soit 27 000 tonnes. Enfin, toujours dans la famille des céréales, le riz de Camargue représente également un enjeu de souveraineté dans le contexte actuel. Un partenariat historique depuis 2005 lie Arterris à la société Vivien Paille, spécialiste de la transformation et du conditionnement des riz. »

« L’objectif est de mobiliser les producteurs autour de cette culture, dans le cadre d’une demande forte en IGP destiné à l’étuvage. Aujourd’hui Arterris est le principal opérateur en production de riz conventionnel et en bio grâce à son association avec Biosud. »

Arterris : Une production agricole durable

Mise en place d’une organisation de producteurs de l’amande française

Les légumes frais constituent un autre axe stratégique pour Arterris. Le groupe poursuit le déploiement de ses productions sur les territoires méditerranéens et provençaux. L’ambition est de développer les volumes de carottes, navets et asperges à travers le recrutement de nouveaux producteurs.

Cette diversification, qui permet d’assurer une meilleure rémunération des producteurs et de soutenir la production locale, s’est illustrée en 2022 par un partenariat avec la Compagnie des Amandes, acteur majeur de la filière de l’amande française, afin de relocaliser cette production dans le bassin méditerranéen.

L’amande est une filière récente, sur laquelle l’offre française reste minime et les débouchés commerciaux diversifiés. Pour aller plus loin dans cette démarche, la mise en place d’une Organisation de Producteurs de la filière amande française est au programme d’ici la fin du 1er trimestre 2023.

Enfin, du côté de l’activité productions animales, qui pèse 101,4 M€, Arterris développe des filières d’excellence locales dans un contexte multicrises. Sur le canard gras IGP par exemple, Arterris est particulièrement bien positionné avec un territoire à faible densité permettant de relocaliser des productions.

L’ambition est d’augmenter la production de 30%. Concernant les ovins, la coopérative souhaite recruter des producteurs en agneaux sous la mère pour consolider son OP et répondre aux attentes des consommateurs avec des viandes de qualité, comme cela a été fait pour le bœuf à travers la marque premium Occitalia ou Pyreneus pour le porc.

Arterris a revu les gammes de ses différentes entreprises pour s’adapter au contexte et à une succession de crises inédites telles que le Covid-19, la grippe aviaire, le manque de matières premières et l’envolée des coûts de production.

Des alternatives

L’enjeu pour la coopérative a donc été de recalibrer son offre. La coopérative a ainsi mis en œuvre un plan de retournement visant à trouver des alternatives au canard et à l’oie dans ses recettes. Une diversification qui permet à Arterris de renforcer ses partenariats avec les acteurs en GMS, en leur proposant des solutions de substitution pour approvisionner leurs rayons.

« À travers cet élargissement de sa gamme de produits, la coopérative ambitionne de prendre des positions renforcées sur les plats cuisinés français supérieurs d’ici à 5 ans » souligne le directeur général d’Arterris. Le groupe coopératif a également lancé, en ce début d’année Arterris Viandes (regroupant les sociétés Alpes Provence Agneaux, Canu, Ovimpex, et Vianov), dont les objectifs sont de proposer toute l’année une viande de qualité et mettre davantage en lumière le savoir-faire des agriculteurs de la filière.

Enfin, du côté de l’activité de meunerie, l’objectif est de valoriser les productions des territoires d’Arterris en développant une meunerie 100% locale à partir de blé issu de circuits courts et transformé localement, notamment dans l’Aude, au sein de ses propres moulins. Il s’agit pour Arterris de poursuivre la production de farines issues de filières vertueuses (Label Rouge, bio, CRC) ainsi que la farine de légumes secs avec la société Vegedry, créée en 2021.

Arterris : Une production agricole durable

Un acteur économique majeur

Arterris est un acteur économique majeur des régions Occitanie et Sud avec 2 300 salariés à son actif et le recrutement chaque année d’environ 600 saisonniers. Sur la seule année 2022, 300 nouvelles recrues ont rejoint l’entreprise. Pour le groupe coopératif, l’agriculture de demain se prépare aujourd’hui, et nécessite de préserver les savoir-faire et de les enrichir.

Pour cela, la coopérative s’engage dans la formation de ses collaborateurs à travers « Arterris Académie » qui délivre des formations certifiantes en management, techniques commerciales, et plus récemment des formations dédiées aux conducteurs d’installations.

Pour aller plus loin et structurer cette démarche, Arterris a mis en place des actions concrètes à travers son programme One Coop. Son objectif est de développer les compétences de chaque collaborateur, d’attirer de nouveaux talents, de favoriser un style de management qui valorise le savoir-faire.

Le groupe Arterris en quelques chiffres :

– 15 000 adhérents actifs et 2 300 collaborateurs ;
– 1,2 Md€ CA consolidé ;
– 350 000 ha de productions dans l’Arc méditerranéen ;
– 152 sites de proximité ;
– 112 magasins dédiés aux agriculteurs ;
– 45 magasins Grand Public.

(Photos/Arterris)

Retrouvez tous nos articles sur l’économie, ainsi que notre page Facebook.

Économie

La CCI Aude et l’Apec organisent une matinale RH sur le management

La CCI Aude et l’Apec proposent de participer à une ma ...
Économie

Carca Agglo organise la présentation des futurs marchés publics à Alpha'[R]

Les chefs et cheffes d’entreprises sont invités à s’inscrire ...
Économie

Occitanie : un partenariat de soutien aux entreprises renouvelé entre la préfecture et la CCI

La préfecture de la région Occitanie et la Chambre de Commer ...
Économie

Lumière sur : Sylvie Ledenyi, gérante de H2Organiser

Une rubrique « Lumière sur » consacrée cette semaine à Sylvi ...