A Narbonne, un pont pas comme les autres

access_time Publié le 07/03/2022.

Il existe peu de ponts bâtis en Europe et encore moins commerçants. Le pont des marchands à Narbonne est donc un ouvrage rare.

D’autant que, dans sa première version, la plus imposante, il date de la Rome antique. De nos jours, il est un des monuments ou en tout cas endroits, les plus photographiés de Narbonne.

Depuis la passerelle des Barques notamment. Pour les Narbonnais, il s’agit simplement de la rue du Pont. Son nom entier est rue du Pont des Marchands. En effet, il ne s’agit pas d’un simple pont enjambant le canal de la Robine, mais d’une rue à part entière, bordée d’une trentaine de commerces. Un lieu incontournable comme peuvent l’être les Halles. C’est ici qu’on traverse le canal pour se rendre de la rive droite à la rive gauche de la ville.

Une partie de la Via Domitia

Autant dire que la liaison entre les quartiers de Bourg et de Cité ne date pas d’hier. Mais bien d’avant-hier ! On peut s’intéresser à un autre endroit d’où le passé de Narbonne est remonté à la surface et ce n’est pas une image d’ailleurs. La Via Domitia a été créée à partir de 118 av. J.C à l’instigation du général romain Cneus Domitius Ahenobarbus dont elle portera le nom.

Elle a été la première route construite par les Romains en Gaule. Elle franchissait les Alpes, suivait la vallée de la Durance, longeait le Luberon, franchissait le Rhône à Beaucaire, passait par Nîmes et suit la côte du Golfe du Lion jusqu’à l’Espagne, A Narbonne, une parie de cette voie romaine extraordinaire a été découverte, place de l’Hôtel-de-Ville, le 7 février 1997, à deux mètres de profondeur.

Six ou sept arches à l’origine

On sait depuis que les légions romaines empruntaient le pont (des marchands) qui faisait partie intégrante de la Via Domitia et qui se nommait alors « Pons Vetus ». Il était assis sur six ou sept arches quand de nos jours une seule est visible.

Ce qui permet de deviner la largeur du fleuve Aude à l’époque romaine. Le Pont des Marchands n’a pas la réputation du Ponte Vecchio de Florence, mais son histoire est riche. Sous ses pavés glissants les jours de pluie, résonnent encore les pas cadencés des légions romaines.

Chronologie

Au 12e siècle a été lancée la construction du pont actuel qui a remplacé le pont romain empruntant la via Domitia. On parlait déjà de maisons marchandes qui bordaient sa chaussée. Le 14e siècle a été marqué par la construction des maisons actuelles sur des arcs-diaphragmes doublant ainsi la largeur initiale du pont. Au 18e siècle, la Robine a été canalisée et cinq des six arches du pont ont, de fait, été remblayées.

Des chaussures et du blé

En juin 2008, des fouilles archéologiques ont entreprises à l’emplacement de ce qui était le magasin de chaussures Gagnoud, Placé sur le sixième pile du pont, il avait servi à accueillir des moulins à blé jusqu’au XIVe siècle. Au cours de ces fouilles, une partie de la septième (ou sixième) arche avait été également découverte.

Les ponts habités d’Europe

Il n’existe même pas vingt ponts bâtis et habités en Europe et donc encore moins marchands. On en trouve sept en Allemagne, cinq en France, trois au Royaume-Uni, un en Belgique, Bulgarie, République Tchèque et bien sûr Italie.

Culture & loisirs

Villesèquelande : « Pour Hêtre » au village de l’arbre

C’est un arbre qui ne cache une quelconque forêt, pas plus q ...
Culture & loisirs

Trèbes : Croq’Noël pour un spectacle gourmand et musical ce jeudi

Un spectacle à destination des plus jeunes à l’approch ...
Culture & loisirs

Carcassonne : la 6e édition du festival Fictions documentaires a débuté

Pour sa sixième édition, la programmation de Fictions Docume ...
Culture & loisirs

Les Libreurs à Leucate, la culture à portée de tous

Les Libreurs, librairie indépendante en coopérative, a ouver ...