2650 défaillances d’entreprises en 2020 en Occitanie

access_time Publié le 01/02/2021.

Selon une étude menée par ALTARES les défaillantes chutent de 40 % sur un an, mais les entreprises restent suspendues aux annonces gouvernementales

Le groupe Altares – référent de l’information sur les entreprises – dévoile les chiffres des défaillances d’entreprises en Occitanie pour l’année 2020.
Avec 2650 entreprises placées en redressement ou en liquidation judiciaire en un an, les niveaux de défaillances de la région plongent de 40 % pour atteindre des seuils jamais vus depuis plus de 30 ans. Une réalité statistique paradoxale au regard de la force de la crise économique et sanitaire mais qui révèle combien les entreprises sont désormais suspendues aux décisions gouvernementales en matière d’accompagnement des entreprises.

Le nombre de défaillances d’entreprises en Occitanie recule de 40 % en 2020, la région fait mieux que la tendance nationale

Avec 2650 ouvertures de procédures collectives enregistrées dans la région, le niveau global des défaillances a reculé en un an de 40 %. Malgré la férocité de la crise de la Covid-19 et son impact sur l’économie, les pronostics des défaillances pour 2020 ont tous été déjoués.

Les mesures prises au printemps 2020 pour aider les entreprises à tenir (notamment le gel de la date des cessations de paiement dès la mi-mars) ainsi que le nouveau plan de mesures déployé avant l’été (Fonds de solidarité, Prêt Garanti par l’État, exonération ou report de cotisations, activité partielle), ont permis de protéger les entreprises de la faillite.

La région Occitanie semblerait même avoir sensiblement mieux résisté que l’ensemble des régions : les défaillances hors sauvegardes ont reculé de 38,6 % sur le territoire national contre 40 % en Occitanie.

Tous les départements dans le vert. La Lozère stable et le Lot champion de la baisse des défaillances

L’Hérault concentre le plus grand nombre de cessations de paiements (641 ; -38,2 %), devant la Haute-Garonne (552 ; -39,5 %).

Aude, Gard, Pyrénées-Orientales, Tarn, Tarn-et-Garonne, s’inscrivent tous dans une baisse de 44% en moyenne, soit un rythme plus soutenu que sur l’ensemble de la région.

Les défaillances des entreprises de moins de 50 salariés reculent le plus rapidement : -39,6 % chez les entreprises de moins de 10 salariés et -49 % pour les entreprises de 10 à 49 salariés.

La baisse observée de 25 % en 2020 pour les structures de plus grande taille tient en réalité au « rééquilibrage » après la très forte dégradation de 2019. En effet, depuis 3 ans, la région enregistre chaque année en moyenne une quinzaine de défaillances de structures de plus de 50 salariés. En 2019, on en comptait 24. En 2020, on en compte encore 18, soit un niveau qui reste relativement haut.

Pour Thierry Millon, directeur des études Altares : « Une chose est certaine, l’engagement du ‘quoi qu’il en coûte’ pris par le Président de la république en mars dernier a évité que la violente crise économique ne vienne noircir les registres des tribunaux de longues listes de faillites Covid-19. Le niveau de défaillances de 2020 s’apparente pourtant à une anomalie statistique. Comment imaginer que 2020 ait pu compter « seulement » 32 000 défauts à l’échelle du pays ? Les adaptations juridiques, administratives et soutiens en trésorerie ont permis aux entreprises de se prémunir du défaut de paiement, sans quoi le pire était à redouter. Les précédents records de défaillances, proches de 65 000, auraient été largement dépassés.»

Économie

Le CIP de l’Aude pour faire face à la crise

Le CIP (Centre d’information sur la Prévention des difficult ...
Économie

les pouvoirs publics au soutien des restaurateurs et producteurs

Devant l’ampleur de la précarité des restaurateurs et produc ...
Économie

Aude : le New Deal Mobile pour une meilleure couverture réseau

Visant à améliorer l’état du réseau téléphonique actuel, cet ...
Économie

La Chambre des notaires de l’Aude à la relance

Avec la mise en place de la loi de finances 2021 visant à re ...