18 mars : Journée mondiale du recyclage

access_time Publié le 18/03/2022.

Depuis hier, vous avez probablement mis à part et trié un emballage en carton, une boîte de conserve, une bouteille vide, une brique de lait… Ce soir ou demain vous les déposerez dans un bac de tri afin qu’il soit collecté par votre commune, rejoigne un centre de tri et trouve une seconde vie.

Si c’est le cas, vous faites partie des neuf Français sur dix qui ont adopté le geste de tri et qui ont ainsi contribué au recyclage de 3,6 millions de tonnes d’emballages ménagers et 1,2 million de tonnes de papiers en 2020 (chiffres Citeo).

Imaginons que pendant 24 heures, nous arrêtions, de trier et de recycler. Quelles en seraient les conséquences ?

– un impact direct sur l’environnement : 10 000 tonnes d’emballages incinérées, enfouies ou mises en décharge au lieu d’être recyclées, c’est 4 000 tonnes de dioxyde de carbone rejetées en plus dans l’atmosphère ; de la matière recyclée en moins pour l’industrie française ;

– le recyclage approvisionne aujourd’hui 66 % de l’industrie papetière, 50 % de l’industrie sidérurgique, 58 % de l’industrie du verre ;

– Une offre amoindrie de matière recyclée entraînerait mécaniquement un épuisement accru de nos ressources naturelles ;

– Arrêter le geste de tri reviendrait à détruire de la valeur. Le contenu du bac de tri est une ressource qui s’achète, se transforme, se revend.

Une filière en pleine expansion

Derrière la collecte sélective, il y a des filières et des débouchés industriels d’envergure. Le secteur du recyclage en France représente :

– 170 centres de tri et opérateurs de recyclage à travers le territoire ;

– 28 000 emplois non délocalisables ;

– près de 11,6 milliards d’euros investis par les entreprises depuis 1992.

Il reste de nombreux défis à relever, de pratiques à changer, dans nos modes de production comme dans nos comportements de consommation. Les emballages à la source doivent être encore plus réduits et les initiatives innovantes encouragées.

La région Occitanie est un laboratoire des enjeux de demain. Grâce à la mise en œuvre de nombreux projets innovants, d’expérimentations et de politiques en matière de collecte, de tri et de recyclage.

Deux projets régionaux sont notamment lauréats aux AMI collecte innovante :

– Projet Reco City au Grand Narbonne, avec l’installation de deux RVM (Reverse Vending Machine – automates de collecte) pour améliorer le tri des canettes et bouteilles en plastique auprès de la cible touristique et locale depuis juillet. Une récompense est versée à l’association des Sauveteurs en Mer pour chaque dépôt.

– Projet Unico en cours de déploiement sur le territoire du Sicoval (31), avec le test d’un logiciel d’optimisation des tournées qui intègrera les demandes de collecte de certains usagers.

Mais qu’en est-il des emballages non-réutilisables que nous emploierons, quelque temps encore, bon gré mal gré, pour transporter, protéger, stocker la plupart des produits du quotidien ? En encourageant l’éco-conception et l’intégration de matériaux recyclés dans les processus de production. En multipliant les points de collecte sélective.

En soutenant le développement de nouvelles filières de matériaux. 93 % des Français y tiennent et considèrent aujourd’hui le tri et le recyclage comme l’un des leviers indispensables à la protection de l’environnement.  

Actualités

Carcassonne : les incivilités ont coûté 1,5 million d’euros à la collectivité en 2021

Il y a de quoi en effet grincer des dents. La Ville de Carca ...
Actualités

Ukraine : plus d’une vingtaine de civils tués à Odessa dans un bombardement

La guerre apporte toujours avec elle son lot de tragédies. L ...
Actualités

Les loups de retour dans la Montagne Noire ?

A Labastide-Espaibarenque au nord de Carcassonne, l’él ...
Actualités

Kodac, une boule d’énergie à apprivoiser

Dans notre rubrique consacré à nos amis les animaux, nous fa ...